Accueil / Aménager et développer le territoire / Préparer l'avenir / Les grands projets / LA NOUVELLE COMPÉTENCE FRÊT FERROVIAIRE

LA NOUVELLE COMPÉTENCE FRÊT FERROVIAIRE

LA NOUVELLE COMPÉTENCE FRÊT FERROVIAIRE

Fin 2013, la CDC a étendu son domaine de compétence Développement Economique au fret ferroviaire. 

L’intérêt pour la CDC de se doter de cette nouvelle compétence est de participer au développement du fret ferroviaire sur son territoire et plus largement encore. 

En effet dans le cadre de cette compétence : 

1- La CDC participe au capital de la Société d’Economie Mixte Fer Val de l’Indre, organisme qui gère l’embranchement voie ferrée entre Argy et Buzançais. 

Cette Société d’Economie Mixte dont le capital est détenu par la CDC pour 50 % gère une infrastructure ferroviaire de 6 kms qui permet, via le site collectif de chargement trains complets d’Argy, le transport de 80 000 tonnes de marchandises par an. 

En 2014 il a été procédé à une augmentation en capital de la SEM, ce qui va permettre la réalisation d’importants travaux de rénovation de cet équipement ferroviaire. 

2- La CDC adhère également à l’Association Transport Fer Val de l’Indre, qui a pour objectif de promouvoir et développer l’activité fret ferroviaire sur l’ensemble du Val de l’Indre (axe Tours/Châteauroux) 

L’action de cette association a permis d’obtenir des soutiens financier de l’Europe, l’Etat et la Région Centre qui, d’octobre 2014 à mars 2015 permettent la réalisation d’importants travaux de rénovation des voies avec plus de 50 000 t de ballaste et le remplacement de plus d’un tiers des traverses pour un montant global de 6,64 million d’euros sous la maîtrise d’ouvrage de RFF et l’intervention de l’entreprise Colas Rail. 

Cet axe permet le report de 80 000 tonnes de marchandises par an représentant près de 4000 poids lourds par an 

Des actions d’information publiques se tiendront de début 2015 au printemps date de réouverture à la circulation ferroviaire de l’infrastructure. 

3- Autre projet la réalisation d’une plateforme multimodale à Buzançais qui est actuellement à l’étude. 

Cet équipement permettrait de transférer les marchandises transportées du train aux poids lourds, et inversement.